ven.

05

déc.

2014

Chou farci

Ingrédients :

 Pour un chou frisé, 1 kg de chair à saucisse, 1 oignon, ½ tête d’ail, un verre de vin blanc, 3 oeufs, un bouquet de persil, sel, poivre, piment….l’assaisonnement reste à peaufiner à votre goût.

Lire la suite 0 commentaires

mar.

25

mars

2014

Poulet Gaston Gérard (Bourgogne)

Poulet Gaston Gérard: Cette recette a été réalisée pour la première fois en 1930 par l’épouse du maire de Dijon, Gaston Gérard, pour Curnonsky, gastronome, humoriste et critique culinaire français.

 

L’histoire raconte que l’épouse du maire de Dijon Gaston Gérard, hôtesse réputée bonne cuisinière, préparait un poulet pour le fameux gastronome Curnonsky. Malheureusement, un pot de moutarde tomba accidentellement dans la préparation. Ne savant que faire, elle ajouta du vin blanc, de la crème et du fromage pour masquer le condiment. Une recette était née.. 

 

Faire dorer le poulet découpé en morceaux avec du beurre ou de l’huile. Quand il est cuit, le retirer de la cocotte et dans le jus de cuisson, rajouter du vin blanc de Bourgogne, de la crème, une bonne dose de moutarde de Dijon et du comté râpé.

Saler, poivrer, napper le poulet de cette sauce et le passer sous le grill du four.


Dans cette recette, nous avons utilisé :

 
Lire la suite 0 commentaires

jeu.

13

mars

2014

Saucisse de Morteau aux lentilles (Franche comté)

Saucisse de Morteau

Aujourd'hui, je vous emmène en Franche Comté (Jura, Doubs, Haute Saône,Territoire de Belfort).

 

Depuis les temps anciens en Franche Comté, on conservait les viandes en les salant et en les fumant, pour faire face au climat rude et froid des plateaux du Jura.

La saucisse de Morteau est fumée de manière traditionnelle à la sciure de bois de résineux et de genévrier.

 

La saucisse de Morteau se reconnaît à la cheville de bois qui en obture une extrémité et la médaille qui fait mention de son fabricant.

Lire la suite 0 commentaires

mer.

11

déc.

2013

Aile de raie, beurre au vinaigre de cerise

Aujourd'hui nous cuisinons la raie, la raie est un poisson plat, où on ne mange essentiellement que les ailes. Mais le foie et les joues sont également recherchés pour leurs qualités gustatives. Ces morceaux sont malheureusement rares.

Très gélatineux, ce poisson se sert aussi bien chaud que froid, et sa tenue à la cuisson est très bonne. 

 

Pour enlever la peau de la raie sans trop de difficultés, vous pouvez la pocher 2 minutes dans l’eau frémissante. Posez-la ensuite à plat et grattez la peau de chaque côté avec un couteau. Prenez garde néanmoins à ne pas vous faire mal avec les épines qui se trouvent parfois sur les ailes. La chair, lorsque la peau est retirée, doit être légèrement rosée, ferme et élastique.

 

Comptez environ 1 kilo de raie pour 4 personnes.

Lire la suite 0 commentaires
Facebook
Youtube

google +
Hellocoton